Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'appât à l'écoute

Publié le par Etoile Filante

Non mais c’est quoi ton truc, me laisser pendre comme un vers empalé sur un hameçon ? Dans l’attente d’une décision de ta part ? Et est-ce que tu as imaginé que peut-être je me serai faite mangée par un beau poisson (séduction) au lieu de rester dans les airs en danger ? Ohhhrgggg pourquoi ne peux-tu pas être clair ? C’est pourtant simple !

 

Que racontes-tu ? Tu sais très bien faire le vers. Je t’ai déjà vue, tu te tords dans tous les sens possibles et inimaginables mais tu n’arrives jamais à te décrocher. Et puis, de toute façon dans notre mer à nous il n’y a pas d’exocet qui pourrait t’attraper au vol et te sauver des airs.

 

Mais tu fais quoi, pourquoi tu ne m’appelles pas, pourquoi tu fais comme si je n’existais pas. Je te dis que je suis triste, que je souffre, tu entends ? Ah je sais (en colère avec la colère qui monte) tu veux juste te venger, voire me manipuler. Quelle bassesse !

 

Ecoute, tu sais que l’écoute est le secret d’une bonne communication. Et avec l’écoute, il y a le silence, alors tais-toi ! Arrête de l’appeler. Il t’a dit que tu le harcelais. As-tu entendu ?

 

L’écoute (pensive). Qui devrais-je écouter ? Je ne sais plus, si écouter la raison, les sentiments, mon attachement, ou lui ? Le croire ou pas le croire.

 

Ben, voilà, j’avais bien dit que les humains c’était du lourd, du complexe et que ça changeait tout le temps.

 

Il t’a clairement écrit « Adieu » dans son message. Que veux-tu de plus clair ? Et puis donc il a le droit de faire ce qu’il veut, comme il veut, avec qui il veut !

 

Non, ça je ne peux pas l’entendre. Mais comment est-ce que je vais pouvoir faire cohabiter la raison qui me dit que c’est très bien ainsi et mon attachement qui se shoote à la super glue, comment ?

 

C’est simple, il suffit que tu t’écoutes pleinement !

 

Dis-donc cela me rappelle ma formation en coaching, ils m’ont bassiné avec l’écoute. On a même dû apprendre à s’écouter dos à dos et les yeux fermés. Attends, je vais essayer de me rappeler ce qu’ils disaient : 3 niveaux de communications….

 

Ben, on dirait que tu n’es pas allée bien haut. Ce doit être toutes ces émotions que tu as rangées dans ton corps qui t’alourdissent.

 

Non mais, dis-donc, je ne te permets pas de me parler ainsi. Je ne suis pas grosse tout de même. Et puis laisse-moi un peu me concentrer car je voudrais vraiment me rappeler de ces trois niveaux de communication. Ah ça y est…donc le premier c’est quand on écoute tout en pensant à autre chose ou encore en faisant mille chose. Tiens ça me fait penser à ma fille celui-là. Même plongée sur son iphone, elle me dit « vas-y, je t’écoute », mon œil oui. Heureusement que je ne fais pas pareil. C’est obligé je suis au moins au deuxième niveau d’écoute, j’en suis sûre. Et le 2e c’est quand tu es concentré sur une seule chose : écouter et qu’il n’y a pas d’autres pensées dans ta tête ou que tu ne cherches pas la prochaine question à poser ou encore que n’essaies pas de trouver le moment pour imposer tes idées. Ben oui parce que forcément des idées et des je sais il y en a dans nos têtes. Enfin ce que je me demande c’est si vraiment ce sont nos idées qui vont finir par aider l’autre à trouver sa solution.

 

Commenter cet article